La SAMINS

est la Société d’Aménagement du Marché d’Intérêt National de Strasbourg

Créée en 1959 sous forme d’une société d’économie mixte, la SAMINS a pour mission d’aménager, de construire et d’exploiter le MIN.

Son capital est détenu à 70% par des actionnaires publics, et à 30% par  des actionnaires privés

  • Eurométropole (30.22%)
  • Ville de Strasbourg (24.78%)
  • Département du Bas-Rhin (15.80%)
  • actionnaires privés (30%)
Caisse des Dépôts et Consignations (14,35%)
Crédit Agricole d’Alsace (6,24%)
Union des Métiers des Industries de l’Hotellerie (2,87%)
Chambre d’Agriculture d’Alsace (2,87%)
CCI Alsace Eurométropole (2,87%)

Le Marché d’Intérêt National de Strasbourg

est la principale plate-forme de commerce de gros de produits alimentaires de l’Est de la France.

Couramment appelé par son nom historique de « Marché-Gare », il accueille une quarantaine d’opérateurs sur 15 hectares, dans plus de 60 000 m2 d’entrepôts.

Les grossistes exercent une activité de négoce avec les commerçants détaillants, les restaurateurs, la restauration collective ou encore la GMS.
Cette activité permet le commerce de 150 000 tonnes de denrées annuelles et génère 900 emplois sur le site.

Le MIN favorise la concentration d’activités agro-alimentaires et se positionne depuis sa création comme un acteur majeur de la filière. Il offre une grande diversité de produits et il contribue au soutien et au dynamisme des producteurs locaux.

Cette place de premier ordre lui confère le rôle irremplaçable de garant de la qualité, de la traçabilité et de la fraîcheur des produits distribués.

Vers une transition énergétique

Implanté aux portes de Strasbourg et en connexion directe avec les grandes infrastructures routières, le MIN est également moteur dans la question de la logistique urbaine intimement liée à celle de la transition énergétique.

La SAMINS et les opérateurs du MIN ont donc engagé une mutation des modes de livraison du dernier kilomètre.

Les véhicules de livraison du centre-ville sont peu à peu convertis en véhicules électriques ou au gaz.

De  nouveaux modes de distribution, souvent innovants, sont expérimentés tels que la livraison par vélos-cargos.